Le plan de lutte contre les algues vertes Horn Guillec

Les baies algues vertes en bretagne

 

La baie de l’Horn et du Guillec est parmi les 8 baies concernées par le 2ème plan de lutte contre les Algues Vertes en Bretagne. Les algues vertes s’accumulent et viennent se déposer dans la baie du Dossen pouvant créer des marées vertes.

Les 8 principaux sites touchés par les marées vertes en Bretagne

Comprendre le phénomène des marées vertes

Une marée verte correspond à un développement important d’algues, sous l’effet de l’eutrophisation de son milieu de développement, qui s’échouent ensuite de manière importante sur le littoral.

Le phénomène d’algues vertes est dû à la combinaison de plusieurs facteurs (température, ensoleillement et apport important de nutriments azotés et phosphatés au milieu).

Dans la baie du Dossen, les concentrations importantes en nitrates des rivières de l’Horn et du Guillec contribuent au développement des algues. Les nitrates sont le facteur limitant des marées vertes en période estivale. Pour le bassin versant Horn Guillec, les flux de nitrates présents dans les cours d’eau sont issus pour 2% d’origine urbaine et industrielle, 32% au déstockage de la Matière Organique du sol et de la nappe souterraine et pour 58% d’origine agricole (diagnostic agricole Horn Guillec 2013-2015).

Les actions du 1er Plan Algues Vertes et les efforts de chacun ont montré leurs fruits en termes de réduction des nitrates dans les cours d’eau. Les concentrations sont passées pour l’Horn et le Guillec de 76 et 78 mg/L en 2013 à 62 mg/L en 2017.

Les objectifs fixés dans le 2eme Plan Algues Vertes Horn Guillec

Les projets de territoire concernant le 2eme plan algues vertes ont été validés par un comité de pilotage régional le 5 juillet 2017 sous la présidence du préfet de région Bretagne.

Au niveau local, le plan de lutte contre les algues vertes Horn Guillec a été signé en Avril 2018.

Pour l’Horn Guillec, l’enjeu est de réduire la prolifération algale à l’horizon 2027, avec un objectif qualité de l’eau inférieur à 50 mg/l sur l’Horn et le Guillec.

Les objectifs intermédiaires fixés à l’échéance du SAGE en 2021 sont de :

  • 58mg/L pour l’Horn en Q90
  • 59 mg/L pour le Guillec en Q90

Le Volet Financier

Les actions proposées dans le 2eme plan algues Vertes sont principalement à destination des agriculteurs. Le plan propose des actions préventives pour poursuivre l’amélioration de la gestion de l’azote sur les exploitations tout en maintenant le potentiel économique de l’agriculture sur le territoire.

Le volume financier du 2eme PLAV est de l’ordre de 2.8 millions d’euros sur 5 ans pour l’Horn Guillec de 2017 à 2021. Le graphique ci-dessous illustre ce chiffre.

Les actions du PLAV 2

Le Plan de Lutte contre les Algues Vertes Horn Guillec 2017 2021 se veut dans la continuité des actions du premier plan. Les actions ayant fait leur preuve en termes d’efficacité sur l’azote et de capacité à fédérer, se poursuivent. De nouvelles actions comme les chantiers collectifs de couverts précoces sont également accessibles à tous les exploitants.

Les actions suivantes sont détaillés dans la partie « action agricole » , « actions zones humides » et bocage:

  • Optimisation de la fertilisation via ETAP’N
  • Conseils techniques individuels (par un ensemble d’organismes agréés au choix de l’exploitant)
  • Investissement matériel agro-environnementaux
  • diagnostic et conseils adaptés aux pépiniéristes (CATE)
  • Actions foncières (sous maitrise d’ouvrage CRAB)
  • Animation collective agricole et expérimentations
  • Conseils milieux naturels (Zones humides cours d’eau), restauration de zone humide, sensibilisation et accompagnement.
  • Breizh bocage

Vous engager dans le PLAV2

Les techniciens du Syndicat Mixte de l’Horn Armel Gentien et Laurie Gariglio vont bientôt vous recontacter pour la phase de ré-engagement !

  • Si vous étiez déjà engagés dans le premier PLAV, il vous suffira de signer une convention de renouvellement d’adhésion à réaliser avec Laurie ou Armel en 2018-2019
  • Si vous n’étiez pas engagés dans le premier PLAV, vous devrez réaliser un diagnostic complet de l’exploitation avec l’un des organismes prestataires (Chambre agriculture, GAB29, CAPINOV, Alteor Environnement)

2016 et 2017 ont été deux années de transition et de construction des programmes du PLAV2, pour autant les actions du PLAV1 qui font leur preuve en terme de mobilisation ont été poursuivies (ex ETAP’N). Même si vous n’avez pas encore signé votre convention de renouvellement, vous pouvez tout de même poursuivre ces actions.

eget mattis leo. amet, diam fringilla elit. adipiscing neque. vel, Donec