Le suivi de la qualité de l'eau

Présentation des suivis :

Le Syndicat Mixte de l’Horn réalise un suivi de la qualité de l’eau sur le bassin versant de l’Horn, du Guillec, du Kerallé et des ruisseaux côtiers jusqu’au Frout, pour définir et cibler les actions à mettre en œuvre, puis en évaluer l’impact sur le territoire.

Ce suivi est complémentaire aux suivis réalisés par d’autres organismes tels que l’Agence de l’Eau Loire Bretagne, le Conseil Départemental voire l’Agence Régionale pour la Santé. Les paramètres sont suivis pour évaluer l’impact des actions déployées dans le cadre des programmes bassins versants sur le territoire

Les nitrates, issus du lessivage de l’azote du sol:

levier identifié : fertilisation raisonnée des sols; engrais d’où sont issus notamment les nitrates et l’azote

Les pesticides dont le transfert a lieu principalement par ruissèlement

réduction de l’utilisation des pesticides (herbicides, fongicides, etc.) ; pesticides qui sont à la fois d’origine agricole et non agricole (collectivités, professionnels, particuliers)

Le phosphore qui peut être dissous (transporté par lessivage) ou particulaire (transporté par érosion).

réduction de l’érosion des sols (programme Breizh Bocage notamment) ; érosion qui entraîne la terre et les polluants (matières en suspension et organiques, phosphore, pesticides, etc.) vers les cours d’eau

Les objectifs de qualité de l’eau sont définis pour chaque paramètre par la Directive Cadre sur l’Eau, qui impose un retour à un bon état écologique en 2027 sur les bassins versants du territoire. Ils sont exprimés en quantile 90. Cet indicateur, correspond à la valeur maximale des concentrations mesurées sur une année, déduction faite des 10% les plus élevées.

Paramètre Nitrates

Sur le territoire, les concentrations en nitrates sont élevées, avec des valeurs généralement supérieures à 50 mg/l.

Les taux de nitrates sont en baisse depuis une quinzaine d’années. Les actions mises en œuvre sur le territoire ont abouti à une diminution importante des concentrations en nitrates .

Evolution des teneurs en nitrates sur l’Horn et le Guillec depuis 1998/1999

Evolution des teneurs en nitrates sur le Kerallé, l’Ar rest et le Frout depuis 2007/2008.

Paramètre Phosphore

Le phosphore est entrainé dans le réseau hydrographique sous deux formes :

  • Le phosphore dissous (orthophosphates), assimilable par les plantes, est issu de rejets (assainissement, piscicultures…),
  • Le phosphore particulaire, lié aux particules de terre et aux débris organiques, est entraîné par ruissellement de surface et érosion lors des épisodes pluvieux.

Les teneurs en phosphore total ne sont pas conformes au seuil défini par la DCE. Les résultats pour les orthophosphates sont globalement plus satisfaisants.

Les dépassements du seuil de bon état écologique peuvent être liés à rejets sur les bassins versants (systèmes d’assainissement, …). Les valeurs élevées peuvent également être liées à l’érosion et aux transferts du phosphore lors d’épisodes pluvieux. La mise en place de talus antiérosifs grâce au programme Breizh Bocage, vise à limiter les transferts par ruissellement.

Pesticides

Le suivi des pesticides par le Syndicat est réalisé après des épisodes pluvieux afin de détecter les concentrations maximales pour l’ensemble des molécules utilisé sur le territoire.

Selon les objectifs définis sur le bassin versant les teneurs maximales en pesticides doivent être inférieures à 0.1 µg/l pour chaque matière active et à 0.5 µg/l pour la somme des pesticides détectée dans un même prélèvement.

Remarque : ces valeurs correspondent aux normes de qualité pour l’eau destinée à la consommation humaine dans les eaux distribuées.

Le suivi montre une grande diversité de molécules à chaque prélèvement. On retrouve principalement des herbicides, à usage agricole et non agricole,  et des fongicides appliqués sur les cultures.

La concentration totale en pesticides dépasse régulièrement les 0,5 µg/l.  Plusieurs molécules présentent des pics élevés de plusieurs µg/l. Sur la carte ci dessous, il est à noter que l’Horn dispose d’un protocole de suivi différents des autres points de suivi. Il fait en effet partie du réseau régional CORPEP, dont la fréquence et le nombre de molécules recherchées sont spécifiques.  Les données Horn présentées ci dessous ne peuvent donc pas être comparées à celles des bassins versants voisins suivis.