Malgré la pluie, quelques exploitants se sont déplacés à Plouvorn pour le rendez-vous « bout champs » couverts végétaux

Ces visites de bout champs faisaient suite aux chantiers de semis de couverts précoces dans le cadre du PLAV2.

Tout d’abord les échanges se sont fait autour du bilan positif 2019 de l’action couvert sur deux premières parcelles implantées en couverts après de l’orge. Le développement des couverts est bon voire très bon ! La première parcelle en mélange avec de la moutarde, présente un développement régulier. L’autre parcelle implantée en dérobée RG/ trèfle n’ayant pas pu être récolté à l’automne à cause des conditions très pluvieuses a été récemment broyée haut. L’objectif du broyage est d’éviter une épiaison de la dérobée et de maintenir une qualité pour la fauche de sortie d’hiver avant l’implantation de la future culture (maïs). La biomasse de ces deux parcelles implantées tôt (7 août) semblent à vue d’œil élevée. Une comparaison entre la parcelle broyée et non broyée sera faite en sortie d’hiver.

Plus les couverts sont implantés tôt, plus la biomasse est élevée, plus la quantité d’azote piégée est élevée, et plus le reliquat est faible !

L’azote piégé n’est pas perdu, en effet près d’un tiers peut être restitué à la culture suivante!

Visite d’une parcelle en RGI sous maïs

Cette technique consiste à semer du RGI lors d’un binage du maïs au mois de Juin. Elle peut s’implanter entre un maïs et une culture de printemps (maïs ou légumes etc…). Elle permet de piéger les nitrates de fin de cultures (dans le maïs), de limiter l’érosion des sols, de lutter contre certaines adventices (attention pas d’anti-graminées avant l’implantation du RGI), et d’améliorer la portance du sol. Le couvert est ensuite valorisé par pâturage en sortie d’hiver. L’éleveur précise que ces parcelles seront les premières pâturées début 2020. Cela permettra de préserver du piétinement ses parcelles de prairies longue durée. La levée peut être hétérogène selon les années et les parcelles.

Tous ces couverts ont été implantés dans le cadre des chantiers collectifs de semis de couverts végétaux précoces de 2019 ! Cette action est poursuivi en 2020, la prestation de l’ETA pour l’implantation est toujours prise en charge sur les bassins versants de l’Horn, du Guillec et du Kérallé (au vue de la demande, un plafond de surface sera fixé par exploitation sur territoire du Kerallé et des ruisseaux côtiers).

Vous pouvez télécharger le support de visite ici: thumbnail of Support visite 10-12-19 v2

N’hésitez pas à contacter Armel Gentien au SMH (02 98 69 51 95) ou Vincent Salou à la CRAB (02 98 69 17 46) pour plus de renseignements!

diam ipsum porta. Nullam Curabitur Praesent consequat.